Thérapie des hautes cervicales
auf deutschin englishen españolle site est en français

Trouble de symétrie précoce du système vertebral

Petite fille de sept mois qui à l'égard de la perturbation de symétrie diagnostiquée est devenu normale après la thérapie des hautes cervicales. À l'age actuel de plus d'un an toujours rien ne se remarque du trouble de symétrie.

En proche voisinage au syndrome TDA se trouve le Trouble de Symétrie Précoce (TSP) du système vertebral chez les nourrissons, une symptômatologie fréquente, qui se caractérise par l'inclinaison de la tête, ophistotonus, préférant un sein de la mère, agitation et des pleurs.

Une fille, née le 08.11.2009 a été traité le 23.03.10 à l'âge de 7 mois. La mère a confirmé que les symptômes qui ont conduit à l'envoi au radiologue pour enfants et au spécialiste, ont disparus en permanence, par les mots suivants (30.03.10):

Ma fille se porte bien, je n'ai plus remarqué d'inclinaison de la tête. Elle est apte à deux mains et a maintenant découvert le xylophone, qu'elle tappe avec ses deux mains avec stupéfaction et enthousiasme. La rotation de la tête est bonne dans les deux sens.

Aujourd'hui (13.05.10) la mère a noté : 

Ma fille n'a rien de remarquable, elle peut regarder incroyablement loin sur les côtés, comme si elle avait un col en caoutchouc. Je n'étais plus chez l'orthopédiste, je préfère aller chez le pédiatre, c'est suffisant.

Photo de gauche: garçon de quatre mois avec trouble d'asymétrie symptômatique (voir la courbure du corps vers la gauche). A droite: Après un an, il était normal à l'égard du problème de symétrie. Il a maintenant deux ans et demi, et il peint des images selon son âge. Il dispose donc d'une motricité fine régulière.

Que les nourrissons et les jeunes enfants sont gravement touchés, est souvent donné : L'asymétrie des hautes cervicales prononcée avec une scoliose vertébrale concomitante se demontre chez le nourrisson par une posture dite 'C' quand ils sont couchés sur le dos.

Le garçon de quatre mois montré à droite avait particulièrement souffert des conséquences d'une asymétrie des hautes cervicales  et ne pouvait, entre autres, tourner la tête vers la droite que d'une facon très limitée. 

Depuis le moment du traitement et pendant une période d'observation de deux ans, il est devenu normal en ce qui concerne la motricité globale et fine, l'équilibre et l'attention. En conséquence, la thérapie des hautes cervicales est également indiquée pour ce domaine.