Thérapie des hautes cervicales
auf deutschin englishen españolle site est en français

Mesures de rotation de la tête en tant que diagnostic adjuvant

Protocols de mesures d'angles de rotation chez une patiente avec céphalée de tension: avant et après traitement ainsi qu‘après stimulation vibrationelle en degrés. L / R = rotation horizontale vers la gauche (L) et la droite (R), SL / SR = flexion latérale vers la gauche (SL) et la droite (SR), B / S = flexion (B)/ extension (L).

Les mesures d‘angles de rotation selon la méthode Zéro-Neutre se font avec un goniomêtre de compas commercialement accessible (CMS Cervical Measurement System) en position assise. La personne est assise sur une chaise en position droite et en contact avec un rouleau d‘apuis, les bras se reposent sur les genoux. En bloquant les épaules, il sera veillé à ce que la colonne thoracique ne puisse pas participer au mouvement de la colonne cervicale.

Avec asymétrie des hautes cervicales existante et quand il y a à peine de symptômes  - c'est à dire avant la thérapie des hautes cervicales – il y a des valeurs typiques:

  • généralement une restriction de la rotation horizontale vers la droite,
  • généralement une restriction de la flexion latérale vers la gauche,
  • la plupart du temps une limitation de l'extension.

En raison de la réorganisation du muscle digastrique - donc après la thérapie des hautes cervicales – les résultats sont suivant:

  • généralement une augmentation et une symétrisation de la rotation horizontale,
  • généralement une augmentation et une symétrisation de la flexion latérale,
  • généralement une augmentation de l'extension.

Dans le cas particulier, les mesures d'angles servent à l‘objectivation d‘une mobilité accrue de la tête qui est aussi généralement perçue subjectivement. Les données de nombreuses personnes peuvent aussi être facilement agrégées, ce qui peut servir de preuve statistiquement significative de l‘asymétrie des hautes cervicales. L'erreur de mesure possible sera limogée par les fortes différences de valeurs. Les résultats suggèrent que le réarrangement du muscle digastrique est une mesure profondément thérapeutique.